Menu
Retour

9852 Études réalisées en 2018
par notre équipe de 17 experts certifiés

La RT 2012 // Mieux comprendre la Réglementation Thermique 2012

Qu’est-ce que la RT 2012 ?

Mise en place depuis le 1er janvier 2013, la RT 2012 (ou Réglementation Thermique 2012) est une réglementation ayant pour but de favoriser l’économie d’énergie et de réduire massivement les émissions de gaz à effets de serre..

Cette réglementation fixe un maximum d’énergie consommée à 50 kWhep/(m².an) en moyenne, soit 3 fois moins que le niveau maximal de consommation fixé par la précédente RT (RT 2005).

La RT 2012 impose des normes élevées en matière de chauffage, de ventilation, d’enveloppe du bâtiment, d’eau chaude sanitaire ainsi que d’étanchéité à l’air du bâtiment.

 

A qui s’applique-t-elle ?

La RT 2012 s’applique à toutes les constructions individuelles neuves et extensions de plus de 30 % de la surface existante SHONRT ou de plus de 150 m² SHAB, qu’elles soient à usage d’habitation ou à usage tertiaire.

Depuis le 1er janvier 2013, tout dépôt de permis de construire pour les constructions neuves doit répondre à la RT 2012.

 

Mon projet est il soumis à la RT-2012

Répondez à ces quelques questions pour que nous déterminions quelle pack convient à votre projet

Quelle est la nature de votre projet ?
Quelle surface ?
Vous pouvez choisir l'un des packs suivant pour votre étude :
Notre pack BBIO
Notre Pack RT 2012
EFFINERGIE
Votre projet n'est pas soumis à la RT2012
Pour plus d'informations veuillez consulter le site www.rt-batiment.fr
BBIO uniquement : consultez notre pack BBIO
Veuillez contacter le service client au 0 800 808 802 pour une étude de prix personnalisée

Réglementation // Quelles sont les exigences de la RT 2012 ?

L’attestation RT2012 est le fruit d'une étude thermique menée sur des obligations de résultats :

  • Un BBIO (Besoin bioclimatique conventionnel) inférieur au Bbiomax. Ce coefficient représente l’efficacité énergétique du bâti de votre projet (chauffage, climatisation et éclairage des bâtiments).
     
  • Un CEP (Coefficient de consommation conventionnelle d'énergie primaire) inférieur au CEPmax. Il définit la consommation maximale à ne pas dépasser dans un bâtiment au cours de l’année. Ce coefficient concerne le chauffage, l’eau chaude sanitaire, refroidissement, éclairage et auxiliaires (pompes / ventilateurs). Cette valeur est fixée à 50 kWhep/(m².an) mais varie en fonction de la zone géographique (voir carte ci-dessous) et de l'altitude.
     
  • Un TIC (Température intérieure conventionnelle) correspond au confort de l’habitation en été et impose que la température intérieure atteinte dans le bâtiment doit être inférieure à 26°C au cours d’une séquence de 5 jours consécutifs de forte chaleur.
     

Des exigences de moyens sont également à prendre en compte : Surface vitrée minimum de 1/6 de la surface habitable; Traitement des ponts thermiques, de l’étanchéité à l’air; Mise en place d’un système permettant de mesurer et afficher la consommation d’énergie; recours à une énergie renouvelable